Déclaration post-campagne de Gilles Saulière au Conseil municipal de Drancy du 28 juin 2012

Voici le texte de la déclaration que je comptais faire hier soir jeudi 28 juin 2012, pour la dernière séance du conseil municipal de Drancy avant les vacances estivales. Mais d’une part M. Lagarde, Député Maire, avait séché la séance…. d’autre part, je n’ai pas eu l’autorisation de la lire, pour un problème « formel », n’ayant pas déposé ce document dans le délai requis, avant la séance, lequel délai sert à préparer le dossier relatif au texte, si besoin, ce qui n’était évidemment pas le cas pour mon texte… Vous apprécierez par vous-mêmes.

Monsieur Le Député Maire

Mesdames messieurs les élus, chers collègues

Le 6 mai 2012, François Hollande a été brillamment élu à Drancy comme dans toute la France.

Avec 61.87% des voix dans notre ville, les Drancéens ont exprimé ce jour là, une volonté forte de changement de politique. Ils ont manifesté leur souhait express de mettre fin aux années Sarkozy, que vous avez, M. Le Député Maire, soutenu avec force et vigueur jusqu’au bout.

Au premier tour des élections législatives, les Drancéens ont de nouveau exprimé leur volonté de changement, on plaçant en tête de la gauche la candidate de la nouvelle majorité présidentielle, socialiste.

Au terme d’une campagne électorale particulièrement déséquilibrée au niveau de l’ampleur pour le moins spectaculaire des moyens mis en œuvre du côté de la droite, vis à vis des modestes moyens activés de l’autre, avec la présence devenue rituelle de faux candidats sans visage uniquement présents pour tromper le vote des électeurs, avec des échanges entre militants d’une rare violence (et j’adresse là mes meilleures pensées à toutes et tous les agressés, quelque soit leur camp, car la démocratie ne mérite pas cela, la démocratie ne demande pas que l’on en vienne aux mains pour défendre son champion), bref au terme d’une campagne à ne pas citer en exemple dans les cours d’instruction civique de nos écoles, les citoyens de la 5ème circonscription vous ont réélu député pour 5 ans. Bravo.

Député pour 5 ans, mais dans une assemblée nationale à gauche. Et aujourd’hui vous êtes dans l’opposition dans notre département, dans notre région, dans notre pays et les clés d’accès aux ministères vous ont été retirées.

Monsieur le Député Maire, est-ce vrai qu’un député d’opposition ne sert à rien ? C’était votre argument de 2007. Et vous avez largement axé votre campagne sur l’impact local de votre mandat de député de la majorité. Est-ce que le fait de vous avoir élu va être, selon vous, une sorte de punition pour les Balbiniens, Bourgetins, et nous-mêmes, Drancéens ?

Vous êtes l’ultime député de droite de Seine Saint Denis. Qu’allez vous faire ? Non point pour le pays, ce n’est pas l’objet de cette assemblée que de trop parler de politique nationale, mais pour votre circonscription ? Et pour Drancy ? Est-ce qu’un député d’opposition va subitement, servir à quelque chose ?

Dernière question, M. le Député Maire, bientôt, le gouvernement de Monsieur Ayrault proposera une loi sur le nom cumul des mandats. Quel sera votre choix, sans langue de bois ? Député ? Ou Maire de cette ville de Drancy, au plus près de nos concitoyens dont vous vous souciez tant, même si vous ne souhaitez pas qu’ils puissent voter pour ou contre vous, en 2014, s’ils sont étrangers.

Quel sera votre choix ? Le syndrome du maire devenu ministre, oublieux de ses anciens administrés hante encore l’esprit des Drancéen(e)s.

Gilles Saulière
Président du groupe socialiste
au Conseil municipal de Drancy

Publicités

Une Réponse vers “Déclaration post-campagne de Gilles Saulière au Conseil municipal de Drancy du 28 juin 2012”

  1. Bonjour Gilles

    Je comprends pourquoi tu n’as pas pu faire cette déclaration. Tu y es allé franchement dans ce discours et je salue cette déclaration.
    Moi aussi je me pose la question sur le cumul : indemnité de parlementaire ou indemnité d’élu local ?
    Sinon pourquoi le Maire n’était pas là ?
    Si c’est personnel on peut comprendre, mais si c’est lié à son activité de parlementaire, il aurait pu avoir la décence de reporter la séance (je pense que la loi le permet)

    Pedro

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :