2008, 2014, . . . 2020 ?

Le temps passe, les choses changent.

En 2008, lors des dernières élections municipales à Drancy, une liste de rassemblement à gauche et une seule s’était présentée contre le maire sortant, Jean-Christophe Lagarde. Cette liste fut, au niveau du score, littéralement écrasée par la liste de la municipalité de droite sortante. Au delà de la part de succès revenant à l’évidence à la gestion du maire, reconnue dans les urnes par les drancéens, notre difficulté à mettre en place le rassemblement, moi-même y étant très opposé au départ et n’ayant accepté que par pression importante de Solférino (la direction nationale du PS), une campagne trop tardive, un programme construit dans la précipitation, bref, tout ceci devait logiquement nous conduire à une belle défaite assez méritée. J’en porte ma part de responsabilité.

De l’art difficile de construire ensemble

De cette liste commune sortirent, au bout de 3 années de mandat, …avec difficulté, 3 sous-groupes au conseil municipal, un groupe socialiste, un groupe communiste et un élu Lutte Ouvrière. Les autres composantes de la liste, dont EELV, une association citoyenne et dans une moindre mesure, quelques autres petits partis, n’avaient pas eu de siège, vu le faible score. nous pûmes alors enfin nous exprimer dans Drancy Immédiat, et, dans le respect de notre diversité idéologique, commencer à apprendre à travailler ensemble. Et je vous assure que ce n’est pas évident, quand on mêle un socialiste libéral de gauche, certains disent : « un socialiste de droite » (moi même, en l’occurrence…), des socialistes, des Verts, des communistes, des citoyens sans étiquette, des militants Lutte Ouvrière.

Mais, construire un projet pour une ville, ce n’est pas se déchirer sur des idéologies qui ont davantage leur terrain de débat à l’assemblée nationale ou lors des élections nationales et autres : présidentielles, législatives, européennes.

Au niveau local, il est préférable de mettre son idéologie (se l’on en a une), dans sa poche, pour se concentrer sur ce que l’on voudrait de mieux pour sa ville et ses habitants.

Et c’est que nous essayâmes de faire, en apprenant à nous connaître, en dînant régulièrement ensemble, je pense en particulier à nos dîners mensuels, avec des partenaires devenus au fil du temps des amis : Franck Contat (EELV) et Eliane Assasi, sénatrice PCF de Seine Saint Denis. Et, plutôt que de faire de l’anti-lagardisme primaire, en réfléchissant à ce que serait un jour Drancy, ce que nous voudrions que cette ville soit, ce que les habitants voudraient qu’elle soit.

Construire plutôt que détruire

On peut dire tout ce que l’on veut, quand un maire est réélu avec presque 70% des suffrages, c’est bien, que quelque part, il rencontre clairement l’adhésion de pas mal des habitants de sa ville. Inutile donc de pratiquer une opposition systématique, agressive, revancharde, l’humilité doit être de rigueur en pareille circonstance.

Le rôle d’une opposition au sein d’un conseil municipal est triple :

  1. Pratiquer une vigilance républicaine de chaque instant, afin que l’action de la majorité légitime soit portée dans le respect de la loi, d’une part, c’est la moindre des choses et de tous les citoyens de la ville, d’autre part, y-compris de la minorité qui ne se reconnait pas dans le projet de la municipalité élue ;
  2. Être force de proposition, porter des projets, essayer de les faire adopter par la majorité, même si c’est difficile lorsque la représentativité née des urnes est aussi mince  ;
  3. Construire un projet alternatif pour la prochaine échéance, afin que le jeu démocratique puisse trouver sa place, pour que les habitants de la ville aient un véritable choix, face au projet de la majorité.

Nous avons essayé de remplir notre triple mission à Drancy, avec difficulté, depuis nos 6 maigres sièges d’élus face aux 43 sièges de la majorité.

Non, la politique ne se résume pas à « Tous pourris »

Se tenir aux 3 missions décrites plus haut, nécessite une certaine rigueur et contraint à ne pas céder à la facilité de l’attaque à n’importe quel prix, pourvu que ce soit spectaculaire, ce que pensent les apprentis politiciens qui ne songent qu’à leur propre trajectoire et n’ont finalement que mépris pour la population de la ville qu’ils disent aspirer à diriger un jour.

Hélas, la direction du parti socialiste local est momentanément tombée entre les mains de ce type de profil. Mes amis militants socialistes sincères et moi-même n’avons su empêcher cela et le travail d’opposition est devenu beaucoup plus difficile depuis quelques années, le nouveau dirigeant de la section socialiste drancéenne préférant saboter l’action des élus socialistes en leur supprimant tout soutien, toute aide à l’étude et à la construction de dossiers, tout support de communication écrit et allant jusqu’à s’excuser auprès du maire pour certaines prises de positions.

Tout ceci pourquoi ? Pour Drancy ? Qui peut raisonnablement le penser.

Bref. En 2014, le responsable de la section s’est fait désigner par une majorité de militants fantômes (ceux que l’on ne voit jamais, sauf pour les votes) comme tête de liste pour les municipales. Mes amis et moi-même avons dès lors refusé de participer à cette liste, composée dans les premières positions d’anciens membres de l’équipe du maire sortant d’un côté et d’anciens membres d’une liste de droite s’étant présentée contre nous en 2008.

« Vous allez voir ce que vous allez voir ! » disaient-ils. En effet, nous avons vu : la liste PS fait un score ridicule, se retrouve derrière la liste de rassemblement de gauche de Nathalie Vasseur, les deux étant écrasés par la la liste de la majorité sortante :

résultat-municipales-drancy-2014

  1. 75,06 % pour le maire sortant => 45 sièges => gagne 2 sièges par rapport à 2008
  2. 11,17 % pour Nathalie Vasseur => 2 sièges => ne perd pas de siège par rapport à 2008
  3. 11,06 % pour le PS d’Hacène Chibane => 2 sièges => perd un siège par rapport à 2008
  4. 2,71% pour Lutte Ouvrière => 0 siège => perd un siège par rapport à 2008
  5. Le pseudo-MoDem de 2008 ne présente pas de liste => 0 siège => perd un siège par rapport à 2008 (les pseudo-MoDem de 2008 se retrouvent sur la liste d’H. Chibane…)

Au final, alors qu’en 2008 avec une liste de gauche unie le PS que je conduisais avait gagné 3 élus contre 2 pour les communistes et 1 pour LO, en 2014, la liste PS autonome de Hacène Chibane n’en obtient que 2…. Cherchez l’erreur !

Comme quoi, la politique se doit être autre chose que coups de poignards dans le dos, vengeances, volonté de casser l’adversaire. Ceci ne peut pas toujours payer, cela ne paie pas à Drancy.

Il n’y aura pas de second tour à Drancy en 2014.

Horizon 2020 ! Rendre sa fierté à Drancy.

Mes amis et moi-même avons constitué une association de citoyens engagés, à côté et au delà des partis politiques, depuis quelques années, pour commencer à y rassembler une task-force de citoyennes et de citoyens  à même de travailler à une ambition pour Drancy, et à même de militer, sous une forme ou une autre, afin de faire avancer cette ambition, afin de nous faire connaître sur la ville, et nous présenter lors d’une prochaine échéance démocratique.

aunomdelarose300Cette association dénommée originellement « Au Nom De La Rose », sera très prochainement rebaptisée et reprendra son travail, avec encore plus de vigueur qu’avant, pour que cette fois, nous soyons réellement prêts en 2020 et même avant, pour les échéances qui se présenteront.

Alors, si, comme nous, vous n’avez pas comme unique souhait de « casser du Lagarde », si, comme nous, vous souhaitez que Drancy se dote d’une véritable ambition, humaine et culturelle,  qui restitue une fierté à notre ville si salement abîmée par l’histoire et lui assure le développement économique, social, culturel, qu’elle mérite, nous vous invitons à nous rejoindre : contact@aunomdelaroz.com

Gilles Saulière
Président du groupe socialiste
au Conseil municipal de Drancy
de mars 2008 à mars 2014

Publicités

Pas encore de commentaire... Lancez-vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :